Point hebdo : le marché de l’énergie du 11 au 15 juillet 2022

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 11 au 15 juillet 2022. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

L'Etat prépare un plan de sobriété énergétique

Emmanuel Macron a indiqué, au cours de son interview du 14 juillet, que l’Etat allait préparer un plan de sobriété énergétique afin de faire face au risque de pénurie de gaz dû à la guerre en Ukraine, tout en agissant pour le climat. Il a ainsi demandé aux administrations publiques et aux grands groupes de préparer également un plan de sobriété énergétique. En anticipation, et face à la flambée des prix de l’énergie, le gouvernement a déjà lancé trois premiers groupes de travail depuis le 29 juin. Le principal objectif de ces groupes est d’établir une feuille de route globale qui permettra de réduire la consommation d’énergie du pays de 10% par rapport à 2019. Le ministère de la Transition énergétique a indiqué que l’ensemble du plan devrait être présenté fin septembre, avec l’ambition que ce dernier produise des effets dès l’hiver prochain. L’Etat veut montrer l’exemple, c’est pourquoi un des groupes de travail sera dédié à l’administration publique et aux collectivités locales, avec la volonté de lancer de nouveaux chantiers de rénovation thermique et de poursuivre les mesures en matière de climatisation et de chauffage des bâtiments. Les deux autres groupes de travail auront pour objectif de réduire la consommation d’énergie des commerces et des entreprises. Plusieurs sujets seront donc mis sur la table : la gestion de la température et de l’éclairage des bâtiments ou encore les dispositifs de mobilités plus sobres pour les employés mais aussi pour les transporteurs de marchandises. Du côté des fournisseurs d’électricité, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, leur a demandé de revoir leur grille tarifaire afin de mettre en place des contrats plus avantageux pour les entreprises qui réduiraient leur consommation électrique pendant les périodes de tension du réseau.  

Gazprom réclame au groupe allemand Siemens une turbine envoyée au Canada pour réparation

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé officiellement, samedi dernier, son souhait de vouloir récupérer une turbine, au groupe allemand Siemens, qui se trouve actuellement au Canada pour réparation. D’après la Russie, cette turbine est essentielle au bon fonctionnement de Nord Stream, inquiétant ainsi les européens quant aux futures livraisons de gaz. Pour répondre à la demande de Moscou, le Canada a annoncé renvoyer la turbine en Allemagne dès que possible pour qu’ensuite Siemens puisse la remettre à Gazprom. Or, les ministères ukrainiens demandent l’annulation de la décision prise par le gouvernement canadien puisqu’elle va à l’encontre des sanctions mises en place contre la Russie. Le Canada, quant à lui, estime prendre la bonne décision pour permettre aux pays européens, et notamment aux allemands, de bénéficier d’un approvisionnement en gaz russe prochainement. De son côté, le géant gazier stipule n’avoir aucune garantie quant à l’envoi de la turbine et a soumis, vendredi dernier, une requête à Siemens, dans le but d’obtenir des documents permettant, sans aucun doute, son exportation en Russie.  

Focus sur le marché de l’électricité

evolution-prix-electricité-semaine-28

Les prix spot de l’électricité ont baissé la semaine dernière, clôturant à 397,49 €/MWh le vendredi 15 juillet.  

Du côté du CAL-23, les prix ont baissé en début de semaine, pour augmenter ensuite jusqu’au jeudi 14 juillet. Ils ont à nouveau baissé le vendredi 15 juillet, pour clôturer à 463,07 €/MWh, ce qui représente une légère augmentation de 0,67% depuis le vendredi 8 juillet. En ce qui concerne le CAL-24, les prix ont augmenté de manière continue jusqu’au mercredi 13 juillet, et ont ensuite baissé en fin de semaine pour clôturer à 250 €/MWh le vendredi 15 juillet. Ils ont ainsi baissé de 1,89% depuis le vendredi 8 juillet. 

Les prix de l’électricité se maintiennent à un niveau très élevé notamment dû à la vague de chaleur en Europe. En effet, la disponibilité hydraulique est faible et l’état du parc nucléaire français demeure une préoccupation importante en raison d’un débit d’eau, lui aussi, très faible à cause de la sécheresse. De plus, l’inquiétude quant à la baisse de l’approvisionnement de gaz en Europe augmente. 

Focus sur le marché du gaz naturel

evolution-prix-gaz-semaine-28

* Le changement d’année calendaire en janvier a eu un impact sur la courbe (forte baisse), alors que les prix, eux n’ont pas baissé dans cette mesure.

Les prix spot du gaz naturel ont considérablement baissé la semaine dernière pour clôturer vendredi à 117,997 €/MWh contre 155,669 €/MWh le 08 juillet, soit une semaine plus tôt. 

Les PEG CAL-23 et CAL-24 ont augmenté début de semaine dernière pour redescendre ensuite à partir de jeudi. Ils s’élevaient respectivement, vendredi, à 115,32 €/MWh et 77,73 €/MWh, soit une diminution de 12,52% pour le PEG CAL-23 et de 5,82% du côté du PEG CAL-24 depuis le vendredi 8 juillet. 

Malgré des baisses enregistrées fin de semaine dernière, les prix conservent leur tendance haussière suite à la fermeture de Nord Stream 1, pour travaux d’entretien, depuis le 11 juillet et ce jusqu’au 21 juillet. Beaucoup d’incertitudes sont présentes quant à la réouverture du gazoduc, prévue ce jeudi, maintenant ainsi les prix vers le haut. En effet, certains pays européens pensent que Nord Stream 1 pourrait rester fermé plus longtemps pour des raisons politiques, puisque Gazprom a déjà annoncé, mercredi, ne pas pouvoir garantir le bon fonctionnement du gazoduc après les travaux de rénovation. De plus, l’approvisionnement en gaz en provenance de la Norvège a été interrompu à plusieurs reprises, impactant par conséquent les prix. 

Vu dans la presse

Article risque pénurie énergie

Gaz, électricité, fuel… Comment la France cherche à éviter une pénurie

EDF canicule réduction production

EDF pourrait réduire la production de ses centrales nucléaires à cause de la chaleur

point hebdo marché énergie 11 au 15 juillet 2022
lp rdv
Comparez les offres d'électricité pour les professionnels