Point hebdo : le marché de l’énergie du 29 août au 2 septembre 2022

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 29 août au 2 septembre 2022. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

Hausse des prix de l’énergie : le gouvernement annonce prolonger son soutien aux entreprises

En juillet dernier, le lancement du fonds de soutien aux entreprises consommant une grande quantité de gaz et d’électricité a eu lieu pour faire face à la flambée des prix impactant le marché de l’énergie. Ce fonds de soutien, qui devait initialement se terminer en août 2022, sera prolongé jusqu’à fin décembre puisque le manque d’approvisionnement en gaz ne cesse de propulser les prix vers le haut. Cette prolongation va entrainer un changement majeur : les conditions d’éligibilité. En effet, pour y être éligibles, les achats de gaz et d’électricité des entreprises devaient atteindre au moins 3% de leur chiffre d’affaires en 2021. Bruno Le Maire a donc annoncé, mardi dernier, être prêt à modifier ce seuil et à simplifier certains critères de profitabilité des entreprises. Une concertation est, par ailleurs, prévue entre le ministre de l’Industrie Roland Lescure et les entreprises afin de revoir l’ensemble de ces critères. 

Fermeture prolongée pour le gazoduc Nord Stream 1

La Russie continue d’augmenter la pression sur l’approvisionnement des Européens en gaz. Gazprom a annoncé vendredi dernier que le redémarrage du gazoduc Nord Stream 1 serait reporté. A l’arrêt pour trois jours de maintenance, le gazoduc devait reprendre du service le samedi 3 septembre. Le géant russe a justifié sa décision par des problèmes techniques, notamment la découverte de fuites d’huile dans une turbine, empêchant le redémarrage du gazoduc. Ce problème technique a aussitôt été contesté par le fabricant Siemens Energy, en précisant qu’une telle constatation ne constituait pas une raison technique pour arrêter les livraisons. En effet, le groupe a même précisé que ce type de fuite était déjà apparu dans le passé et que cela n’avait pas entraîné l’arrêt des opérations. De leurs côtés, les Européens continuent d’assurer leurs approvisionnements pour l’hiver prochain afin d’éviter une crise énergétique cet hiver. L’Allemagne, très dépendant du gaz russe et particulièrement concerné par l’arrêt du gazoduc Nord Stream 1,pourra faire face à cet hiver”, a indiqué le chancelier Olaf Scholz.  

Focus sur le marché de l’électricité

point hebdo marché énergie 29 aout 2 septembre 2022

Les prix spot de l’électricité ont baissé la semaine dernière, clôturant à 516,69 €/MWh le vendredi 2 septembre contre 706,32 €/MWh le vendredi 26 août.  

Les CAL-23 et CAL-24 ont suivi la même tendance, puisqu’ils s’élevaient respectivement à 590 €/MWh et 290 €/MWh le vendredi 2 septembre. Le CAL-23 a donc baissé de 47,79% et le CAL-24 de 42,69% depuis le vendredi 26 août. 

Après une explosion des prix de l’énergie, les prix de l’électricité ont fortement baissé la semaine dernière. Cette baisse s’explique notamment par les annonces du ministre allemand de l’économie et du Premier ministre belge sur un plafonnement des prix de l’énergie. De plus, la Présidente de la Commission Européenne, Ursula Von Der Leyen, a indiqué que l’Union Européenne travaillait sur des réformes structurelles du marché de l’électricité dont le prix dépend actuellement fortement de celui du gaz. De nombreux pays membres, dont la France et l’Autriche, souhaitent ainsi mettre en place un découplage, c’est à dire une déconnexion forcée du prix de l’électricité de celui du gaz. Une réunion des ministres de l’énergie de l’UE doit se tenir le vendredi 9 septembre à Bruxelles pour aborder cette question. D’autre part, les prix du charbon et des émissions de CO2 ont également diminué la semaine dernière dans un contexte de crainte d’une récession.  

Focus sur le marché du gaz naturel

point hebdo marché énergie 29 aout 2 septembre 2022

* Le changement d’année calendaire en janvier a eu un impact sur la courbe (forte baisse), alors que les prix, eux n’ont pas baissé dans cette mesure.

Les prix spot du gaz naturel ont fortement baissé la semaine dernière. Pour autant, ils se maintiennent à un niveau élevé puisqu’ils ont clôturé à 134,994 €/MWh vendredi 2 septembre. 

Les PEG CAL-23 et CAL-24 enregistrent, eux aussi, une forte baisse sur l’ensemble de la semaine. Ils s’élevaient respectivement à 172,35 €/MWh et 106,8 €/MWh vendredi dernier, soit une diminution de 31,85% pour le PEG CAL-23 et de 37,34% du côté du PEG CAL-24 depuis le 26 août. 

Les prix du gaz naturel ont considérablement diminué depuis lundi 29 août suite aux différentes interventions politiques, au niveau européen, annonçant le besoin d’agir dans le but de favoriser la baisse des prix. L’Allemagne a également joué un rôle dans cette baisse des prix du gaz, puisque le chancelier Olaf Scholz a annoncé, mardi dernier, pouvoir faire face aux nouvelles “menaces” russes. Il a également été annoncé que l’Allemagne avait considérablement réduit sa dépendance au gaz en provenance de la Russie grâce aux livraisons d’autres fournisseurs. Le gouvernement allemand a, par ailleurs, mis en place certaines mesures afin de répondre à leur objectif d’atteindre un taux de remplissage des stocks à hauteur de 95% d’ici le 1er novembre. Malgré la maintenance prévue sur le gazoduc Nord Stream 1 entre le 31 août et le 2 septembre (qui n’a, par ailleurs, toujours pas repris du service), les annonces du gouvernement allemand ont favorisé la baisse des prix du gaz tout au long de la semaine dernière. 

Vu dans la presse

Norvège : construction d’un “cimetière” du CO2 pour capter et stocker les émissions européennes

Crise de l’énergie : des “tensions” en vue en cas de journées très froides cet hiver

point hebdo marché énergie 29 aout 2 septembre 2022
lp rdv
Comparez les offres d'électricité pour les professionnels