Point hebdo : le marché de l’énergie du 04 au 08 juillet 2022

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 04 au 08 juillet 2022. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

EDF : l’Etat souhaite renationaliser le géant énergétique à 100%

Face à l’urgence climatique actuelle, de nombreuses décisions gouvernementales ont été annoncées mercredi 6 juillet par la Première ministre Elisabeth Borne. Afin de mener, dès que possible, “des projets ambitieux et indispensables pour notre avenir énergétique”, la Première ministre a fait part de l’objectif de l’Etat de détenir 100% du capital d’EDF. Renationaliser le géant énergétique permettrait, selon Elisabeth Borne, “la pleine maîtrise de notre production d’électricité et de sa performance”. Détenu actuellement à 84% par l’Etat français, EDF se trouve aujourd’hui dans une situation financière délicate et celle-ci ne devrait pas s’améliorer dans l’immédiat. Divers facteurs ont conduit l’énergéticien à l’endettement : Les problèmes de corrosion sur plusieurs de ses réacteurs entrainant une baisse de sa production, la décision du gouvernement lui imposant de vendre davantage d’électricité à prix réduit aux fournisseurs alternatifs ou encore la construction de l’EPR de Flamanville dont le coût a quadruplé et qui cumule actuellement plus de dix ans de retard. Cette renationalisation a notamment pour but de relancer la filière nucléaire qui, selon Elisabeth Borne, est un élément essentiel dans la transition énergétique. 

Les pays européens se préparent à passer un hiver sans gaz russe

La société russe Gazprom va entamer, ce lundi, une opération de maintenance du gazoduc Nord Stream 1. La Commission européenne tente alors de mettre en place un “plan d’urgence de réduction de la demande d’énergie”, car elle craint que le géant russe trouve un prétexte pour arrêter totalement les approvisionnements de gaz vers l’Europe. Si cela arrive, les pays européens doivent être prêts à se passer de gaz russe, sachant qu’il représentait environ 40% des importations de l’Union européenne avant que la Russie ne décide d’envahir l’Ukraine. Selon une étude, les 27 Etats membres devraient alors réduire de 15% leur consommation de gaz par rapport à l’avant-guerre. La Commission européenne souhaite donc que les flux de gaz au sein de l’UE soient redirigés vers les pays les plus dépendants au gaz russe tels que l’Allemagne et les pays baltes, et que la réduction des consommations d’énergie s’accélère. Les ministres européens de l’Energie prévoient de se retrouver le 26 juillet pour une réunion extraordinaire afin de se préparer aux nouvelles perturbations en cas de coupure complète de gaz. En effet, un rationnement pourrait être prononcé cet hiver, ce qui entrainerait des conséquences désastreuses pour l’économie des pays européens.  

Focus sur le marché de l’électricité

point hebdo marché énergie 4 au 8 juillet 2022

Les prix spot de l’électricité ont fortement augmenté la semaine dernière, clôturant à 410,95 €/MWh vendredi dernier contre 343,16 €/MWh le vendredi 01 juillet. 

Les CAL-23 et CAL-24 ont également augmenté tout au long de la semaine puisqu’ils s’élevaient respectivement à 460 €/MWh et 254,81 €/MWh le vendredi 8 juillet, soit une hausse de 26,27% pour le CAL-23 et de 23,62% pour le CAL-24. 

Les prix de l’électricité ont atteint de nouveaux records la semaine dernière. Les fortes températures ainsi que la sécheresse persistante commencent à devenir problématiques. En effet, la production hydraulique est en baisse pour cet été, et de nouvelles centrales nucléaires pourraient être mises à l’arrêt en raison d’un débit d’eau trop faible, sachant que le parc nucléaire du pays fonctionne déjà au ralenti. Dans le but de réduire davantage leur dépendance au gaz russe, certains pays européens ont décidé de remettre en activité des centrales à charbon. Cela va leur permettre de faire des économies de gaz, qui pourra être injecté dans les sites de stockage, et ainsi espérer atteindre le niveau de stockage visé de 80%. Du côté des prix des émissions de CO2, ils ont légèrement baissé depuis l’adoption de la réforme du système de quotas carbone (ETS) par le Parlement européen. Alors que les prix de l’énergie explosent et que les perspectives macroéconomiques s’assombrissent, la demande des droits d’émission de CO2 pourrait baisser, mais, d’un autre côté, l’augmentation de la production d’électricité à base de charbon pourrait limiter cette baisse.  

Focus sur le marché du gaz naturel

point hebdo marché énergie 4 au 8 juillet 2022

* Le changement d’année calendaire en janvier a eu un impact sur la courbe (forte baisse), alors que les prix, eux n’ont pas baissé dans cette mesure.

Les prix spot ont fortement grimpé la semaine dernière puisqu’ils ont clôturé à 155,669 €/MWh vendredi dernier contre 122,388 €/MWh le 01 juillet, soit une semaine plus tôt.  

Les PEG CAL-23 et CAL-24, ont suivi la même tendance que les prix spot puisqu’ils n’ont cessé d’augmenter tout au long de la semaine dernière. Vendredi dernier, ils s’élevaient respectivement à 131,81 €/MWh et 82,53 €/MWh soit une augmentation de 30,47% pour le PEG CAL-23 et de 24,06% du côté du CAL-24 depuis le vendredi 1er juillet. 

Les prix du gaz sont soutenus, depuis maintenant plusieurs semaines, par l’arrêt des livraisons de gaz russe vers l’Europe. La semaine dernière, d’autres facteurs sont venus perturber le marché gazier. Un mouvement de grève dans le secteur du pétrole et du gaz, en Norvège, a entrainé de fortes inquiétudes quant à l’approvisionnement en gaz en Europe. Fort heureusement, le gouvernement norvégien est intervenu très rapidement pour mettre fin à cette grève. Dès aujourd’hui et ce jusqu’au 21 juillet, des travaux de maintenance sur Nord Stream 1 sont effectués. Un arrêt total des livraisons de gaz pendant ce temps est, alors, à prévoir, ce qui ne permet pas d’envisager une baisse considérable des prix pour les jours à venir. 

Vu dans la presse

point hebdo marché énergie 4 au 8 juillet 2022

La première batterie à sable du monde stocke le surplus d’énergies renouvelables sous forme de chaleur

point hebdo marché énergie 4 au 8 juillet 2022

Appel de 84 dirigeants d’entreprise pour la sobriété        énergétique

point hebdo marché énergie 4 au 8 juillet 2022
lp rdv
Comparez les offres d'électricité pour les professionnels