Point hebdo : le marché de l’énergie du 24 au 28 octobre 2022

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 24 au 28 octobre 2022. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous, deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

Energies renouvelables : le gouvernement veut rattraper son retard

Un projet de loi relatif à l’accélération du développement des énergies renouvelables doit être débattu ce mercredi 2 novembre au Sénat. En effet, la France est le seul pays de l’Union Européenne à ne pas avoir atteint ses objectifs en matière d’énergies renouvelables en 2020. Ce projet de loi lui permettrait donc de rattraper son retard. Au début de l’année 2022, Emmanuel Macron avait d’ailleurs fixé l’objectif d’installer 50 parcs éoliens en mer et de multiplier par dix la capacité de production d’énergie solaire. Le but est de répondre à l’urgence climatique tout en s’émancipant de la dépendance au gaz russe. Le projet de loi s’articule ainsi autour de trois grands axes : l’allègement des procédures administratives pour réduire le temps de déploiement des projets, le développement de l’éolien en mer, et l’accélération de l’énergie solaire. Un projet de loi visant à accélérer la construction de réacteurs nucléaires sera également présenté au conseil des ministres. Ces deux projets de loi montrent que la France souhaite sortir de sa dépendance aux énergies fossiles.  

Baisse des prix du gaz sur le marché : quel impact pour les consommateurs ?

Les prix du gaz naturel ont baissé de plus de 60% depuis le mois d’août ! Si cette baisse est visible sur les marchés, elle ne l’est pas vraiment pour les consommateurs. En effet, avec un mois d’octobre particulièrement doux, et en raison d’un ralentissement de l’industrie européenne dû aux prix trop élevés, la demande de gaz est restée faible et les stocks n’ont été que légèrement entamés. En temps normal, le stockage permet d’équilibrer l’offre et la demande de matières premières, qui patientent dans des réserves en attendant que la demande reparte à la hausse. Cette fois, la demande est en baisse sur les marchés alors que les niveaux de stockage sont presque pleins en Europe. L’offre excédentaire ne peut donc pas être absorbée. Or, les méthaniers continuent de se présenter dans les ports européens mais ne peuvent les décharger car le gaz ne peut plus être stocké nulle part. L’Union Européenne anticipe donc une nouvelle hausse des cours car dès que les températures chuteront, la demande de gaz repartira à la hausse. 

Focus sur le marché du gaz naturel

point hebdo marché énergie 24 au 28 octobre 2022

* Le changement d’année calendaire en janvier a eu un impact sur la courbe (forte baisse), alors que les prix, eux n’ont pas baissé dans cette mesure.

Les prix spot du gaz naturel ont baissé la semaine dernière, clôturant à 27,345 €/MWh le vendredi 28 octobre.  

Les PEG CAL-23 et CAL-24 ont également baissé puisqu’ils s’élevaient respectivement à 130,410 €/MWh et 103 €/MWh le vendredi 28 octobre, soit une baisse de 4,46% pour le PEG CAL-23 et de 1,95% pour le PEG CAL-24 depuis le vendredi 21 octobre.  

Les prix du gaz européen continuent de baisser en raison d’une demande plus faible due aux températures douces et à une offre importante de GNL. Grâce à la baisse des prix du gaz, la production d’électricité à base de gaz redevient plus intéressante que celle à base de charbon. De plus, les niveaux des sites de stockage européens s’approchent de leur maximum.  

Focus sur le marché de l'électricité

point hebdo marché énergie 24 au 28 octobre 2022

La semaine dernière, les prix spot de l’électricité ont suivi la même tendance que ceux du gaz, en passant de 158,13 €/MWh le vendredi 21 octobre, à 108,53 €/MWh le vendredi 28 octobre. 

Le CAL-23 a également baissé puisqu’il s’élevait à 502,95 €/MWh le vendredi 28 octobre, soit une baisse de 5,93% depuis le vendredi 21 octobre. De son côté, le CAL-24 a augmenté de 6,19% depuis le vendredi 21 octobre, clôturant à 280,33 €/MWh le vendredi 28 octobre.  

Les prix de l’électricité ont baissé sous l’influence des prix du gaz naturel. Cette baisse des prix s’explique également par les températures élevées en ce mois d’octobre, l’augmentation de la production d’énergie nucléaire en France, et la forte production d’énergie renouvelable. En revanche, le prix des émissions de CO2 a augmenté pour atteindre 75 €/t. Le marché reste donc en attente des développements relatifs aux propositions “RePowerEU” et “Fit for 55”.  

Vu dans la presse

Comment la guerre en  Ukraine a bouleversé le marché de l’énergie en 4 chiffres clés

Crise énergétique : l’Etat va prendre en charge une partie des factures des petites entreprises et des collectivités

point hebdo marché énergie 24 au 28 octobre 2022
lp rdv
Comparez les offres d'électricité pour les professionnels