Nucléaire : des anomalies détectées à l’EPR de Flamanville

Depuis sa mise en service début mai, le réacteur EPR de Flamanville a déjà fait l’objet de trois « événements significatifs de sûreté ». Déclarées par EDF, ces anomalies ont été classées au niveau 1 de l’échelle INES, qui comporte huit niveaux allant de l’écart (0) à l’accident majeur (7). Bien que ces incidents n’aient pas eu de conséquences sur « les personnes et l’environnement », ils ont conduit à la suspension temporaire des opérations de démarrage du réacteur pour permettre une analyse approfondie et la mise en place d’actions correctives.

Analyse des événements déclarés

Les anomalies détectées concernent principalement le non-respect des règles d’exploitation. EDF a indiqué qu’elles n’ont pas d’impact réel sur la sûreté des installations. Par exemple, le dernier incident, survenu entre le 15 mai et le 3 juin, impliquait la détection tardive de la non-fermeture d’une vanne entre le circuit d’injection de sécurité et le circuit de réfrigération intermédiaire. Bien qu’une alarme ait été déclenchée, elle n’a pas été prise en compte immédiatement. Ce n’est que deux heures plus tard que l’écart a été détecté par le chef d’exploitation, permettant ainsi la remise en conformité de l’installation.

Conséquences sur le calendrier de démarrage

Malgré ces arrêts temporaires pour prendre en compte le retour d’expérience, EDF a assuré que le calendrier de démarrage du réacteur n’est pas compromis. Le raccordement au réseau est toujours prévu pour l’été, avec la première réaction nucléaire attendue courant juillet. Cette étape marquera le début de la production d’électricité du réacteur, initialement à 25 % de sa capacité maximale.

Contexte et perspectives

L’EPR de Flamanville, avec une puissance de 1 600 MW, est le réacteur le plus puissant du parc nucléaire français actuel, qui en compte 57. Sa mise en service a eu lieu le 8 mai, avec 12 ans de retard par rapport au calendrier initialement prévu. En 2023, l’ASN a reçu un total de 1 098 déclarations d’événements significatifs de sûreté, dont 86 étaient de niveau 1.

Importance de la transparence et de la sécurité

Ces incidents soulignent l’importance de la transparence et de la rigueur dans le suivi des installations nucléaires. EDF et l’ASN ont pris des mesures pour assurer que ces événements n’ont pas de conséquences graves et pour éviter leur récurrence. La suspension temporaire des opérations et l’analyse approfondie des causes des anomalies montrent l’engagement des autorités et de l’exploitant à maintenir un haut niveau de sécurité dans le secteur nucléaire.

réacteur epr de flamanville
lp rdv
Découvrez les tarifs actuels de l'énergie et obtenez la meilleure offre.