En 2025, la production des énergies renouvelables devrait dépasser celle du charbon

Dans le monde de la production d’électricité, une transition remarquable se profile à l’horizon. Les énergies renouvelables sont sur le point de dépasser le charbon comme principale source d’électricité mondiale d’ici 2025. Cette évolution, prédite par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), marque un tournant dans notre quête vers un avenir énergétique plus durable.

L'ascension des énergies renouvelables

La production d’électricité à partir des énergies renouvelables a connu une croissance significative ces dernières années. Selon l’AIE, ces sources d’énergie vertes représenteront 37% de la production électrique mondiale d’ici 2025, contre 30% actuellement. Cette progression est le fruit d’investissements massifs dans le solaire photovoltaïque, l’éolien, et l’hydraulique. L’engagement de nombreux pays dans la transition énergétique, soutenu par les objectifs ambitieux fixés lors de la COP28, joue un rôle crucial dans cette dynamique.

Le déclin progressif du charbon

Parallèlement à l’essor des renouvelables, le charbon, longtemps dominant, connaît un recul progressif. L’AIE prévoit une baisse annuelle de 1,7% de la production d’électricité à base de charbon d’ici 2026. Cette tendance est exacerbée par la montée du nucléaire, notamment avec la reprise des activités nucléaires en France et au Japon. De plus, de nouveaux réacteurs ont été mis en service en Chine, en Inde et en Corée du Sud.

La demande croissante d'électricité et le rôle du nucléaire

La demande mondiale d’électricité a baissé l’an dernier (+2,2 % en 2023 contre +2,4 % en 2022), principalement en raison de la baisse de la consommation dans les économies avancées (Etats-Unis et Europe). Mais les besoins en électricité devraient de nouveau augmenter pour atteindre une moyenne de 3,4 % de 2024 à 2026.

L’AIE estime que le nucléaire jouera un rôle important pour répondre à cette demande, avec une production mondiale prévue pour retrouver ses niveaux d’avant 2021 d’ici 2025. De leurs côtés, les renouvelables devraient également permettre de compenser la croissance de la demande.

Enjeux environnementaux et émissions de CO2

L’augmentation de la production d’énergies renouvelables vise aussi à réduire les émissions mondiales de CO2, cruciales pour limiter la hausse des températures.

Selon Fatih Birol, Directeur exécutif de l’AIE, « le secteur de l’électricité produit actuellement plus d’émissions de CO2 que tout autre secteur de l’économie mondiale ». Les énergies renouvelables et le nucléaire contribuent significativement à la décarbonation de l’électricité mondiale. Une baisse d’environ 2,4% des émissions de CO2 est estimée pour l’année 2024.

L’AIE a tout de même indiqué que « des progrès supplémentaires sont nécessaires, et rapidement ». En effet, bien que les perspectives soient prometteuses, des défis subsistent pour atteindre les objectifs de triplement de la capacité mondiale des renouvelables d’ici 2030. En plus de l’expansion des renouvelables, la baisse des émissions ne pourra être significative qu’en diminuant la production d’énergie issue des combustibles fossiles.

Le récent rapport de l’AIE prévoit un « lent déclin structurel » du charbon, considéré comme particulièrement nocif pour l’environnement et la qualité de l’air. En revanche, l’AIE s’attend à une légère hausse de la production des centrales à gaz, avec environ 1% d’augmentation par an sur les trois prochaines années.

énergies renouvelables devant charbon
lp rdv
Comparez les offres d'électricité pour les professionnels