Le récap de l’énergie – Que s’est-il passé en décembre 2023 ?

Les prix de l’électricité et du gaz naturel ont continué à baisser au cours du mois de décembre. 

Une hausse des prix du gaz a tout de même été observée en raison des attaques en mer Rouge, qui ont contraint certains méthaniers à dévier leur itinéraire par soucis de sécurité. Toutefois, ces inquiétudes n’ont pas duré car les fondamentaux solides du marché gazier ont repris le dessus.

Du côté de l’électricité, les prix futurs sont passés sous la barre des 100 €/MWh, atteignant des niveaux plus vus depuis fin 2021.

Découvrez notre analyse sur les dernières évolutions des prix de l’énergie et les tendances à venir sur le marché.

Les infos à retenir

Au cours du mois de décembre 2023, le secteur de l’énergie a été marqué par des événements majeurs. Tout d’abord, la Commission européenne a dévoilé un plan ambitieux visant à moderniser les réseaux électriques de l’Union européenne, nécessitant un investissement colossal de 584 milliards d’euros. Cette initiative est une réponse aux objectifs du projet européen “Fit For 55”, visant à réduire les émissions de CO2 de 55% d’ici 2030. Ces investissements s’avèrent cruciaux pour soutenir le déploiement massif des énergies renouvelables telles que l’éolien, le solaire et l’hydraulique.

Dans le même contexte, la COP28, qui s’est tenue à Dubai, a abouti à un accord historique appelant à une transition hors des énergies fossiles. Cet accord encourage les pays à abandonner progressivement les énergies fossiles, avec des objectifs ambitieux tels que le triplement des capacités d’énergies renouvelables d’ici à 2030 et le doublement de l’efficacité énergétique. Bien que salué comme une victoire par de nombreuses ONG, certaines réserves subsistent, notamment sur la mention du stockage de carbone.

Sur le front des hydrocarbures, les attaques en mer Rouge ont entraîné une suspension temporaire des transits par des géants pétroliers tels que BP, Maersk, MSC, et CMA CGM, provoquant une hausse des cours du pétrole et du gaz à la mi-décembre. Les implications économiques et stratégiques de ces perturbations en mer Rouge, une voie maritime cruciale, soulignent la fragilité du commerce pétrolier international. Toutefois, l’année 2023 a pris fin sans le rebond attendu pour le pétrole. En effet, malgré ces tensions, le prix du baril de Brent de la mer du Nord reste en dessous du seuil des 80 dollars.

Par ailleurs, la France et la Suède ont renforcé leur coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire, marquant un pas important vers une décarbonation des économies des deux pays. Cet accord, signé en marge du dernier conseil “Énergie” de l’année, prévoit une collaboration sur la construction de nouveaux réacteurs, le cycle du combustible, et la recherche axée sur les futurs petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR).

Enfin, la transition vers une économie plus verte impacte également les consommateurs, avec une augmentation notable de la TICGN sur le gaz naturel dès le 1er janvier 2024. Cette décision gouvernementale, annoncée récemment, entraînera donc une hausse de la facture de gaz pour les abonnés dès janvier 2024.

Le marché du gaz naturel en décembre 2023

gaz décembre 2023

Clôture des prix au 29 décembre 2023, avec évolution depuis le 1er décembre 2023

Les prix du gaz naturel ont poursuivi leur baisse au cours du mois de décembre. Cela est principalement dû au fondamentaux solides du marché. En effet, les approvisionnements de GNL et de gaz en provenance de Norvège ont contribué au maintien des réserves de gaz européennes à des niveaux historiquement élevés pour cette période de l’année. De plus, la demande européenne de gaz est restée faible malgré quelques pics de froid.

Toutefois, les prix sont légèrement repartis à la hausse au cours du mois en raison des attaques en mer Rouge qui ont contraint certains méthaniers à dévier leur itinéraire. Le géant pétrolier BP a même suspendu tous ses transits dans la région pour des raisons de sécurité. Ces inquiétudes se sont éloignées puisque les fondamentaux du marché ont rapidement repris le dessus.

Enfin, les prix du gaz ont également pu bénéficier de la diminution des marchés du pétrole et du charbon.

Le marché de l'électricité en décembre 2023

gaz decembre 2023

Clôture des prix au 29 décembre 2023, avec évolution depuis le 1er décembre 2023

Les prix de l’électricité ont suivi l’évolution de ceux du gaz naturel. En effet, les solides fondamentaux du marché gazier ont participé à la baisse des prix de l’électricité.

D’autres facteurs ont eu un impact sur la baisse de prix tels que les conditions météorologiques douces ainsi que la forte disponibilité nucléaire. Ces conditions météorologiques favorables ont d’ailleurs permis d’accélérer la production éolienne au cours du mois de décembre. La situation confortable de l’énergie hydraulique a aussi joué un rôle dans la baisse des prix, avec des réserves hydroélectriques actuellement bien remplies.

Il est important de noter qu’au cours du mois de décembre, les prix futurs de l’électricité ont atteint une zone de prix plus vue depuis la fin de l’année 2021.

Enfin, la fin du mois a été marquée par les fêtes de fin d’année qui ont contribué à une baisse significative de la consommation d’électricité en France. Le record d’exportation d’électricité française a même été battu le vendredi 22 décembre, avec plus de 18 680 mégawatts envoyés vers l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie ou encore le Benelux.

tendances marché août 2023
lp rdv
Découvrez les tarifs actuels de l'énergie et obtenez la meilleure offre.