Point hebdo : le marché de l’énergie du 12 au 16 septembre 2022

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 12 au 16 septembre 2022. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous, deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

La Commission Européenne dévoile ses mesures d’urgence pour freiner la hausse des prix de l’énergie

Mercredi 14 septembre, les membres de la Commission européenne ont évoqué différentes mesures d’urgence qui permettraient de faire face à la flambée des prix de l’électricité et du gaz naturel, aujourd’hui et pour les mois et années à venir. D’après Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, une réforme complète du marché de l’électricité est envisagée. Le plafonnement des revenus des producteurs d’électricité, à base d’énergie nucléaire et renouvelable, a été mentionné puisque selon la présidente de la Commission, certains producteurs revendraient leur électricité à des prix dépassant largement leurs coûts de production. Ursula von der Leyen propose, grâce à un plafonnement, de récupérer, temporairement, ces bénéfices afin d’aider les consommateurs et entreprises souffrant le plus de cette augmentation des prix sur le marché de l’énergie. La Commission européenne souhaite également qu’une réduction des consommations à hauteur de 5% soit mise en place lors des heures de pointe, et cela pour l’ensemble des pays européens. Du côté du gaz naturel, le souhait de plafonner les prix des importations de gaz vers l’UE fait son apparition. En revanche, si le plafonnement est accordé, Poutine menace d’interrompre ses exportations de gaz, inquiétant, par conséquent, les pays encore très dépendants du gaz russe.  

Aucune décision n’a encore été prise puisque les propositions émises par la Commission européenne devront être examinées par les ministres européens de l’Energie. Une nouvelle réunion extraordinaire aura donc lieu le 30 septembre à Bruxelles. 

Création d’une banque publique dédiée à l’hydrogène

Lors de son intervention mercredi 14 septembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a également fait part du projet de créer une nouvelle banque publique dédiée à l’hydrogène. Cette banque publique, avec une capacité d’investissement de 3 milliards d’euros, permettra de favoriser le développement d’une énergie en pleine croissance. L’objectif serait de produire dix millions de tonnes d’hydrogène vert par an d’ici 2030, au sein de l’UE. L’hydrogène renouvelable s’avère être une véritable alternative face aux énergies fortement émettrices de CO2. Par exemple, l‘hydrogène vert a pour capacité de remplacer certains carburants fossiles mais aussi de stocker les énergies renouvelables telles que le solaire ou l’éolien. 

Le gazoduc Force de Sibérie 2 remplacera Nord Stream 2

Le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, a annoncé la semaine dernière, qu’un nouveau gazoduc, sous le nom de Force de Sibérie 2, verrait le jour. Ce nouveau gazoduc reliant la Chine et la Russie vient remplacer celui dont la mise en service n’a jamais eu lieu : le gazoduc Nord Stream 2, qui devait relier la Russie et l’Europe. Force de Sibérie 2 alimentera la Chine en gaz à hauteur de 50 milliards de mètres cubes par an. En parallèle, le ministre russe de l’énergie a annoncé que les exportations de gaz via le gazoduc Force de Sibérie 1, en direction du Nord Est de la Chine, allaient augmenter pour atteindre 20 milliards de mètres cubes par an. Il a été annoncé que la construction de Force de Sibérie 2 débuterait en 2024. 

Focus sur le marché de l’électricité

point hebdo marché énergie 12 au 16 septembre 2022

Les prix spot de l’électricité ont augmenté continuellement jusqu’à mercredi, pour ensuite baisser légèrement les jeudi et vendredi suivant. Les prix ont ainsi clôturé à 399 €/MWh le dernier jour de la semaine, contre 347,52 €/MWh le vendredi 9 septembre, soit une semaine plus tôt. 

Les CAL-23 et CAL-24 ont globalement suivi la même tendance. Après une forte augmentation jusqu’en milieu de semaine, les prix ont ensuite baissé ce vendredi. Ils s’élevaient respectivement à 581,02 €/MWh et 272,97 €/MWh, soit une augmentation de 5,19% pour le CAL-23 et une baisse de 1,21% du côté du CAL-24, depuis le vendredi 9 septembre. 

Comme toutes les semaines, les prix de l’électricité suivent de près ceux du gaz et des émissions de CO2, qui de leurs côtés, subissent de nouvelles augmentations. Les prix des émissions de CO2 ont, de nouveau, franchi la barre des 70 €/T puisqu’ils ont clôturé vendredi dernier à 72,87€/T. De plus, les annonces de la présidente de la Commission européenne, visant à adopter une réforme complète du marché de l’électricité, ne permettent pas d’envisager une baisse immédiate des prix puisqu’aucune garantie n’a encore été apportée. 

 

Focus sur le marché du gaz naturel

point hebdo marché énergie 12 au 16 septembre 2022

* Le changement d’année calendaire en janvier a eu un impact sur la courbe (forte baisse), alors que les prix, eux n’ont pas baissé dans cette mesure.

Les prix spot du gaz naturel ont subi des augmentations début de semaine puis ont diminué pour atteindre des niveaux légèrement en dessous de la semaine passée. En effet, vendredi dernier, les prix ont clôturé à 141,619 €/MWh contre 147,657 €/MWh le vendredi 9 septembre. 

Les PEG CAL-23 et CAL-24 ont également baissé depuis la semaine 36. Ils traitaient respectivement à 168,448 €/MWh et 109,4 €/MWh vendredi dernier. On enregistre alors une diminution de 6,4% pour le PEG CAL-23 et de 12,29% du côté du PEG CAL-24, depuis le vendredi 9 septembre. 

Les livraisons de gaz en provenance de la Russie n’ont, pour le moment, pas évolué puisque le gazoduc Nord Stream 1 se trouve toujours à l’arrêt. La hausse des prix a, pour autant, été freinée grâce aux importantes livraisons de GNL attendues dans les jours à venir. De même que pour l’électricité, le marché du gaz naturel se trouve dans l’attente concernant les décisions qui seront prises pour faire face à la volatilité des prix. Comme évoqué précédemment, les membres de la Commission européenne ont émis plusieurs propositions, qui vont être étudiées par les ministres européens de l’énergie, le 30 septembre, lors d’une réunion extraordinaire. 

Vu dans la presse

point hebdo marché énergie 12 au 16 septembre 2022

Azerbaïdjan : les exportations de gaz vers l’Europe en forte   hausse !

point hebdo marché énergie 12 au 16 septembre 2022

Perspectives du système gazier : une sobriété en gaz et en électricité est indispensable 

point hebdo marché énergie 12 au 16 septembre 2022
lp rdv
Découvrez les tarifs actuels de l'énergie et obtenez la meilleure offre.