Point hebdo : le marché de l’énergie du 30 janvier au 3 février 2023

ATOO Energie vous dévoile son point hebdo sur le marché de l’énergie du 30 janvier au 3 février 2023. Dans cet article, découvrez les faits marquants de la semaine, ainsi que l’évolution des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Enfin, nous partageons avec vous, deux articles de presse pour tout savoir sur le secteur de l’énergie.

Que s'est-il passé la semaine dernière ?

Hausse de la production d’énergies renouvelables depuis la guerre en Ukraine

Pour la première fois, la part des énergies renouvelables (solaire et éolienne) dans la production d’électricité en Europe a dépassé celle du gaz. Ce changement est devenu possible grâce à la baisse de la consommation et l’augmentation des capacités solaires, mais surtout grâce à l’arrêt de l’approvisionnement en gaz russe. Il s’agit d’un tournant pour le mix énergétique européen alors que la production d’origine nucléaire était au plus bas en 2022. En effet, les énergies solaire et éolienne ont produit 22,28% de l’électricité consommée dans l’Union Européenne, dépassant la production de gaz (19,91%) utilisé dans la production d’électricité. La production d’énergie solaire a enregistré un record avec une hausse de la production de 24% par rapport à 2021. Parmi les Vingt-sept, vingt pays de l’UE ont atteint leur part d’électricité solaire la plus élevée jamais enregistrée. C’est notamment le cas des Pays-Bas qui ont produit 14% de leur électricité à partir de l’énergie solaire. La capacité du photovoltaïque dans l’UE s’élève désormais à 209 GW, avec 47% dinstallations de plus qu’en 2021. 

Emmanuel Macron lance le chantier de la prolongation des réacteurs nucléaires

Un an après son discours de Belfort sur la relance nucléaire, Emmanuel Macron a réuni le vendredi 3 février son Conseil de politique nucléaire (CPN) afin de tenir le cap de la relance accélérée de la filière. Ce Conseil de politique nucléaire regroupe le gouvernement, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), mais aussi l’Autorité de sûreté nucléaire (l’ASN). Il a notamment acté le lancement des travaux de prolongation de la durée de vie du parc nucléaire à 60 ans, voire au-delà. En effet, la majorité des réacteurs nucléaires français ont été construits dans les années 80-90 avec une durée d’activité fixée, à cette époque, à 40 ans. Le lancement d’études permettant de préparer la prolongation de la durée de vie des centrales dans des conditions strictes de sûreté garanties par l’ASN a donc été validé, dans le but d’assurer la sécurité d’approvisionnement électrique française. Le CPN a également passé en revue les sujets relatifs au programme de construction des 6 nouveaux réacteurs nucléaires, qui fait l’objet d’un débat public se terminant à la fin du mois de février. Ses conclusions seront ensuite intégrées dans la future programmation pluriannuelle de l’énergie. Celle-ci permettra notamment de réduire les délais de certaines procédures administratives, et d‘avoir un déroulement optimal des chantiers de construction.  

Focus sur le marché du gaz naturel

point hebdo marché énergie 30 janvier au 3 février 2023

Les prix spot du gaz naturel ont augmenté la semaine dernière, clôturant à 55,669 €/MWh le vendredi 3 février.  

Les PEG CAL-24 et CAL-25 ont suivi la même tendance puisqu’ils traitaient respectivement à 62,411 €/MWh et 51,776 €/MWh le vendredi 3 février, soit une hausse de 5,21% pour le PEG CAL-24 et de 6,32% pour le PEG CAL-25 depuis le vendredi 27 janvier.  

Même si on a pu constater une tendance haussière des prix du gaz la semaine dernière, ces derniers sont restés assez hésitants. Ceci s’explique notamment par une surabondance d’informations économiques qui empêche les prix de prendre une direction claire. Les températures froides font leur retour pour cette deuxième semaine de février, ce qui maintient les prix légèrement vers le haut. A l’inverse, la remise en service du gazoduc norvégien, transportant du gaz vers l’Europe, pousse plutôt les prix à la baisse. 

Focus sur le marché de l'électricité

point hebdo marché énergie 30 janvier au 3 février 2023

Les prix de l’électricité ont baissé la semaine dernière, clôturant à 140,58 €/MWh le vendredi 3 février.  

De leurs côtés, les CAL-24 et CAL-25 ont augmenté puisqu’ils s’élevaient respectivement à 193,09 €/MWh et 143,75 €/MWh le vendredi 3 février, soit une hausse de 5,03% pour le CAL-24 et de 5,79% pour le CAL-25 depuis le vendredi 27 janvier. 

Les prévisions d’un temps plus froid ainsi que l’augmentation des prix des émissions de CO2 ont poussé les prix vers le haut. En effet, les prix des émissions de CO2 on atteint 97,5 €/t la semaine dernière. En revanche, les prix du charbon ont fortement baissé puisqu’on s’attend, en Europe, à une baisse de la production d’électricité à partir de charbon. 

Vu dans la presse

Le plus grand parc photovoltaïque d’Europe voit le jour au Portugal

Nucléaire : la Belgique devrait prolonger trois réacteurs supplémentaires

point hebdo marché énergie 30 janvier au 3 février 2023
lp rdv
Découvrez les tarifs actuels de l'énergie et obtenez la meilleure offre.